De retour à Tout

Tapisserie sur canevas, France fin XVIIe

1 500,00

Décollation de Saint Jean-Baptiste.

Dimensions : H. 70 cm L. 113 cm

Description

Dans sa prison, le Saint vient d’être sacrifié et le garde envoyé par Hérode empoigne par les cheveux, la
tête du supplicié.
A côté de Salomé, la fille d’Hérodiade, une servante montre du doigt le plateau destiné à recevoir la tête.
Ce travail de tapisserie fine, rappelle le tableau du Caravage (vers 1608) qui se trouve à Malte dans la
cocathédrale Saint Jean de la Valette.
Le cartouche de tapisserie fine, réalisé au XIXe siècle, est entouré d’un réseau de têtes de clous.
L’entourage est orné de rinceaux fleuris polychromes rehaussés de perles, d’une exécution plus lâche à la
façon des tapisseries dites « des demoiselles de Saint-Cyr » ou point de Saint-Cyr.
Cadre en bois et stuc doré.
Salomé, fille d’Hérodiade et d’Hérode, est une princesse juive du Ier siècle.
Selon les Evangiles, Hérode fit emprisonner Jean-Baptiste car celui-ci réprouvait son divorce et son
remariage avec Hérodiade.
Pour son anniversaire Salomé dansa pour lui, et ivre il promit de lui offrir tout ce qu’elle désirait. Salomé,
après avoir demandé conseil à sa mère, exigea la tête de Jean-Baptiste.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Tapisserie sur canevas, France fin XVIIe”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *